es  |  eus  |  en  |  fr
Suivez-nous sur
logo_facebook logo_twitter instagram podcast logo_contacta
logo_abao
Vous êtes ici : > Opéra > Semiramide

Semiramide

Gioachino Rossini

Représentations

Samedi 16 Février 2019 19:30h
Mardi 19 Février 2019 19:30h
Vendredi     22 Février 2019    19:30h
Lundi 25 Février 2019 19:30h

Parrainé par

FICHE

  Semiramide Silvia Dalla Benetta  
  Arsace Daniela Barcellona  
  Assur Simón Orfila  
  Idreno José Luis Sola  
  Oroe Richard Wiegold  
  Azema Itziar de Unda  
  Mitrane Josep Fadó  
  Fantôme de Nino David Sánchez  
       
    Bilbao Orkestra Sinfonikoa  
    Coro de Ópera de Bilbao  
       
  Directeur musical Alessandro Vitiello  
  Directeur de scène Luca Ronconi* (†)  
  Directeur de scène du remplacement Marina Bianchi  
  Scénographie Tiziano Santi  
  Éclairage A.J. Weissbard*  
  Costumes Emanuel Ungaro*  
  Directeur de choeur Boris Dujin  
       
  Production Teatro di San Carlo di Napoli  
       
  *Débute à l'ABAO-OLBE    



AUDIO

Obertura
Ecomi al fine in Babilonia. Gloria Scalchi
Bel Raggio lusinger. Denia Gavazzeni Mazzola

DOCUMENTS

pdf
Affiche de Théâtre
pdf
Scena (espagnol)
pdf
Synopsis de l'intrigue
pdf
Semiramide un coloquio con fuentes oscuras
pdf
Livret
pdf
La perfeccion de la ultima opera seria de Rossini
pdf
Discographie et vidéographie

Circulaires

pdf
Dosier

SEMIRAMIDE

 

 

Lieu: ville mésopotamienne de Babylone, environ 800 avant. C.

 

 

 

Acte 1

Le grand prêtre Oroe se tient près de l’autel de Baal. Devant le temple, une grande foule s’est rassemblée, qui attend impatiemment que l’on nomme un successeur au trône que Semiramide occupe depuis la mort de Nino. Selon l’oracle, le dieu exige que Nino soit vengé par l’exécution de son assassin. Le prince Assur a des prétentions au trône, mais il craint qu’Oroe ne détienne des informations secrètes à son sujet. Dans le sanctuaire, Idreno, un roi indien, fait son entrée et demande aux dieux de bénir son amour pour la princesse Azema. Alors que Semiramide s’approche de l’autel, un éclair zèbre le ciel et la flamme sacrée s’éteint. Le peuple s’enfuit, mais Oroe revient et s’entretient avec Arsace, un jeune chef militaire qui vient de revenir en ville sur ordre royal. Lui aussi s’intéresse à la princesse Azema, à qui il a sauvé la vie. Il est muni d’un coffre qui contient une épée et des parchemins ayant appartenus à son défunt père, et Oroe semble les reconnaître. Assur, qui voudrait également épouser Azema, reproche à Arsace d’avoir abandonné son poste à la frontière. Arsace se méfie de lui, et affirme que si jamais il accédait au trône, jamais il ne le reconnaîtrait comme son roi.

 

Dans les jardins suspendus de Babylone, Semiramide se réjouit du retour d’Arsace, son jeune commandant. De Memphis provient un édit ambigu de l’oracle, qui prédit la paix et de nouvelles noces. Croyant les dieux enfin apaisés, Semiramide convoque Arsace et s’imagine à tort que l’amour que le jeune homme éprouve pour Azema est dirigé vers elle. Ainsi, Semiramide annonce qu’Arsace sera bientôt roi en devenant son époux. Arsace reste stupéfait et Assur est pris d’une crise de fureur. On accorde la main d’Azema à Idreno, mais alors que le grand prêtre est sur le point de les marier, le spectre du roi Nino apparaît. Il annonce qu’Arsace sera bien roi, mais qu’avant, certains crimes doivent être expiés : Arsace doit entrer dans sa crypte et offrir un sacrifice aux cendres du souverain mort. L’apparition de Nino a plongé Semiramide dans la confusion.

 

 

 

Acte 2

La reine rappelle à Assur ses crimes passés et le menace de les révéler ; il lui rétorque que c’est elle qui l’a poussé à les commettre. Oroe et les prêtres se rassemblent pour mener Arsace au tombeau de Nino. Oroe révèle à Arsace qu’il est en réalité Ninia, le fils du feu roi, qui a lui-même été assassiné par sa mère, Semiramide, aidée d’Assur. Arsace est résolu à se venger d’Assur, mais il implore l’esprit de son père de se montrer clément avec Semiramide. Dans les appartements de la reine, Arsace révèle à sa mère qu’il sait tout. Une fois la vérité mise au jour, Semiramide offre sa vie à son fils, mais Arsace se montre généreux. Aussi odieuse que puisse être Semiramide aux yeux des dieux, il reconnaît en pleurant qu’elle est toujours sa mère. Assur est résolu à tuer Arsace, mais on le prévient qu’Oroe a dévoilé ses méfaits au peuple, si bien qu’il perd momentanément la raison. Arsace entre dans la crypte, suivi d’Assur et de Semiramide, qui tremble pour la vie de son fils. Tous trois se cherchent dans l’obscurité, et quand Arsace s’apprête enfin à assaillir son rival, il tue sa mère en la prenant pour Assur. Anéanti, il tente de se suicider, mais Oroe l’en empêche, car le sacrifice exigé par le spectre de Nino a été accompli. Assur le scélérat est arrêté par ses propres soldats et le peuple acclame Ninia, son nouveau roi.